LA BELGIQUE EST UN DES TRÈS RARES PAYS au monde où les électeurs ont, sous peine d’amende, l’obligation d’exercer leur droit de vote. Ailleurs, on a réellement le «droit» de voter, sans que cela devienne une obligation. Une fois les dernières élections passées, il est sans doute temps de se demander si cette singularité belge a réellement une justification. Peu importe que, dans la pratique, les sanctions contre les électeurs absents soient rares et modestes, l’obligation de voter fausse la participation électorale en amenant devant les urnes des centaines de milliers de personnes qui n’y viennent que sous la contrainte.

Lire la suite